Pourquoi les e-commerces ouvrent des magasins physiques?

Pourquoi les e-commerces ouvrent des magasins physiques?

1280 853 POTLOC INSIGHTS

Il y a un récent phénomène parfois appelé « des clics aux briques » ou, « clicks to bricks » en anglais. Autrement dit, des magasins en ligne construisent des points de vente physiques. Un rapport de Jones Lang LaSalle montre du doigt que des marques digital natives telles que Casper, Adore me ou encore Allbirds sont sur le point d’ouvrir 850 nouveaux magasins physiques dans les cinq prochaines années. Même Amazon, le roi du e-commerce a pris une initiative similaire avec Amazon Go (une chaîne d’épiceries physiques). Examinons quelques raisons derrière cette tendance fascinante qui contredit la mort annoncée du retail.

 

Davantage de confiance

Que ce soit en établissant un magasin permanent ou éphémère, les experts s’accordent à dire que la présence physique d’un magasin peut renforcer la confiance entre une marque et ses clients.

Presque tout le monde peut vendre quelque chose en ligne de nos jours, mais pour avoir une location physique, il faut une certaine légitimité
explique Jill Dvorak, directrice senior pour Digital for Retail à la Fédération National du Commerce.

Le nouveau point de vente développe l’image du pure player. Cela donne une impression de légitimité au consommateur.

 

Aller au centre commercial, puis acheter en ligne

À Century City, une galerie marchande en plein air à Los Angeles rénovée pour un milliard de dollars, on compte parmi les locataires des enseignes comme Bonobos, un magasin de vêtements récemment racheté par Walmart, Untuckit, un magasin de chemises décontractées pour homme, Warby Parker (opticien), et Amazon Books.

 

Le futur des centres commerciaux français

Read more :  Alliances entre pureplayer et retailers

 

Certaines de ces enseignes qui sont nées en ligne, comme Bonobos, ne disposent pas d’un inventaire dans lequel les acheteurs peuvent choisir des articles et les emporter hors du magasin. Au lieu de cela, les acheteurs passent des commandes qui sont complétées à un centre de distribution puis livrées à leur domicile. Il pourrait devenir plus commun de quitter un centre commercial les mains vides.

 

Une expérience de marque plus riche

En passant hors ligne, les magasins en ligne peuvent créer une expérience plus profonde et immersive d’une marque. Les magasins d’exposition ou les concept stores sont des endroits où les clients peuvent s’immerger dans la culture de la marque. Les établissements physiques peuvent aussi servir de lieux pour des événements où les fans et les influenceurs peuvent directement interagir avec la marque. L’ambiance en magasin est un avantage de taille pour les commerces en ligne, et aussi un moyen de créer une impression durable (et des clients récurrents).

 

 

Vous avez besoin d’endroits empiriques, où vous pouvez parler au personnel mais aussi à la communauté. Vous devez [aussi] avoir une forte empreinte digitale pour que les gens puissent connaître et interagir avec la marque.
dit Bruce Winder, influenceur commercial.

 

Des études consommateur plus abordables

En 2015, après 13 ans de commerce en ligne, le magasin de mode ModCloth a ouvert sa première enseigne physique.

 

Nous avons découvert de petites choses, les détails que nos clients adorent. Ils adorent les doublures dans les robes et les jupes, et ils adorent les poches par exemple
déclara Matt Kaness, président et CEO de ModCloth, à USA Today.

 

Read more :  Les propriétaires de centres commerciaux doivent optimiser leur espace plutôt que de l’agrandir.

Les données rassemblées à partir d’un magasin en ligne peuvent servir à comprendre les clients, mais les commerçants peuvent aussi apprendre de leurs clients simplement en les observant faire des achats et interagir avec l’espace et les produits.

 

D’un point de vue étude de marché, un magasin vaut le coup. La quantité d’étude de marché obtenu simplement en recevant les gens en magasin, c’est l’équivalent de 100 panels de consommateurs
explique Sucharita Mulpuru, analyste senior pour Forrester Research.

Alors que le secteur commercial évolue encore, les frontières entre ventes en ligne et hors ligne vont devenir encore plus floues… dans le bon sens du terme.

 

Par Phil Siarri

 

DÉCOUVREZ NOTRE PRODUIT

Laisser un commentaire