5 étapes pour trouver le meilleur emplacement pour votre magasin

3060 1464 POTLOC INSIGHTS

Si vous êtes un détaillant en plein essor, le choix du lieu de vente est crucial, c’est peut-être même le facteur de succès le plus important.

Il existe un vieil adage dans le milieu de l’immobilier qui dit que pour réussir il faut les trois choses suivantes : l’emplacement, l’emplacement et encore l’emplacement. Et l’immobilier commercial ne fait pas exception.

Alors quelles sont les choses qu’un détaillant doit absolument faire pour trouver le lieu de vente « mortel » qui constituera la base même de son succès ?

Jeff Robson, propriétaire et agent immobilier pour JR Mercantile Real Estate Advisors, à Calgary, dit que la première chose qu’un détaillant doit prendre en compte est sa cible. Qui est la clientèle ?

Cela aidera à faire le choix de l’emplacement géographique.
explique Jeff Robson.

Quelques idées auxquelles le détaillant doit penser s’il cherche un emplacement en bordure de rue. Un emplacement sur un coin de rue est idéal, car il est vu par plus de monde. Au Canada, il est important d’être du côté de la rue où le soleil brille. Observez vos locataires à côté de vous. Vont-ils attirer des clients similaires ou plutôt complémentaires pour votre commerce ? S’agit-il d’un quartier en plein essor ou bien vieillissant ?

 

Voici cinq étapes importantes qu’un détaillant devrait prendre en compte lorsqu’il est à la recherche de l’emplacement « mortel ».

 

1 — Faire la tournée des emplacements avec l’agent immobilier

Vérifiez si on peut y accéder facilement. Dispose-t-il d’un parking ? Observez les alentours. Visitez le quartier. Faites-vous votre propre opinion de ce à quoi ressemble l’emplacement.

Vous allez chercher à être visible. Quelle visibilité vous offre la rue ou la voie piétonne s’il s’agit d’un emplacement en bordure de rue ? Vous allez chercher à vous faire une impression de l’état de l’immeuble en ce qui concerne le trottoir et les alentours, pour voir s’il s’agit d’un propriétaire qui s’occupe bien de ses immeubles
a ajouté Jeff Robson.

 

Read more :  Le food court « made in France » a-t-il un avenir ?

2 — Choisissez vos emplacements préférés et visitez-les un à un

Asseyez-vous non loin de vos emplacements préférés et regardez les passants.

Retournez-y à différents moments de la journée et plusieurs jours de suite.
nous a confié Jeff Robson.

 

3 — Consultez des données top-down et provenant de différentes sources

Statistiques Canada et les entreprises de recherche possèdent des données qui peuvent vous être utiles pour identifier si la zone ou le quartier qui vous intéresse est le bon choix. Les données peuvent aller des ventes au détail au niveau de revenu en passant par le marché immobilier.

Avec nos clients, nous analysons une large gamme de données démographiques. Par exemple les changements législatifs prévus qui risquent de nuire à leur emplacement, un plan de structure urbain, la relocalisation potentielle d’une enseigne proche de l’emplacement qui pourrait vous bénéficier ou vous nuire.
annonce Robson.

 

4 — Faites une étude géo-ciblée avec un prestataire tel que POTLOC

Plusieurs maisons de sondage peuvent effectuer des sondages de localisation, dont les études consommateur géolocalisées de POTLOC.

 

Jeff Robson explique que vous pouvez en apprendre beaucoup sur les forces et les faiblesses d’un emplacement en analysant toute une gamme de données démographiques, de profils et de revenus pour découvrir s’il y a un schéma derrière tout ça. « C’est un outil de mesure parmi tant d’autres. Quelquefois cela en revient vraiment à ça, mais quelquefois si vos tripes vous disent non, alors c’est encore la meilleure chose à faire que de les écouter ».

 

5 — Signez le contrat… mais soyez prudent

Lorsque vous avez choisi votre emplacement et que vous avez décidé que l’heure était venue de signer le bail, assurez-vous de bien lire les termes du bail. Il ne fait pas de mal non plus de vérifier les références concernant l’immeuble et le propriétaire.

Parlez aux locataires qui sont déjà dans les lieux. Demandez-leur s’ils apprécient leur propriétaire ou ce qu’ils n’apprécient pas chez lui. Espérons que vous collaborez avec un agent immobilier chevronné, qui pourra vous aider avec le bail et vous donner quelques conseils de qualité. Ayez également recours à un avocat qui est spécialisé dans le domaine de l’immobilier commercial et qui vous aidera à vérifier le bail. Il pourrait bien s’agir du meilleur investissement que vous ayez fait
Ajoute Robson.

 

Read more :  Le retail est-il mort ?

DÉCOUVREZ NOTRE PRODUIT